Des étoiles plein les yeux…

Aout 2015,
Des journées limpides et langoureuses, glissant les unes dans les autres, sans fausses notes,
Le soleil qui décline et ses astres nonchalamment absorbés par l’obscurité,
La chaleur qui ne veut pas céder et mène un bras de fer avec l’onde fraiche du soir.

Allongée dans l’herbe, les yeux rivés vers le ciel, elle observe les vagues de nuages qui tourmentent l’immensité jusqu’à la faire chavirer.
Puis tel le rideau d’une scène, s’éclipsent humblement pour laisser le premier rôle aux myriades de Perséides…

Elle voudrait des mots saupoudrés d’émotion, des mots dont chaque phrase aurait conscience de la magie éphémère qui l’enivre.
Le souffle coupé, elle écarquille les yeux pour ne rien perdre de ce cadeau du ciel, et garder précieusement en mémoire cet instant privé de traduction… de mots.

Septembre 2015,
6h30, le réveil sonne.
Elle ne sait si elle est encore dans un rêve ou dans la journée qui commence…

Se ressaisit, c’est la rentrée … !!!

Sous la douche elle retrouve instantanément les sensations de ces douces vacances sans autres préoccupations que de faire sécher serviettes et maillots de bain, cueillir les tomates et les haricots du jardin, empiler des boules de glace sur un cornet pour ses enfants et petits cousins, ou choisir la robe et les sandales qu’elle portera…

Un ciel liquide,
L’air saturé de ce matin d’affluence,

Quai ligne 12.
La voilà accueillie par un caviar humain baignant dans une ambiance fébrile et maussade en raison d’un malaise voyageur annoncé.
Les minutes s’écoulent imperturbables pour étirer un peu plus le retard inévitable.

Un rugissement libéré par l’obscurité annonce l’arrivée du métro.
Le flot de ceux qui sortent et l’impatience des autres qui se bousculent…
Elle respire profondément pour ne pas laisser la tension ambiante la déséquilibrer.

« Laissez descendre s’il vous plait !! »
Alors s’écarter sans perdre de vue l’entrée ou attendre l’improbable suivant ?

Agglutinés dans le wagon, elle observe tous ces voyageurs ne formant plus qu’un, blottis dans un halo de résignation, le regard porté vers les vitres.
« Ouvrez les fenêtres s’il vous plait !! »

Les portes claquent.
Elle reste sur le quai.
Le métro s’enfuit lourdement,
Elle reste là, son regard accroché aux rails qui s’évanouissent dans la pénombre.
Une voix annonçant la reprise du trafic dans 40 minutes, la secoue et la propulse dans la réalité.

Demi tour,
Elle attrape un taxi,
Le front contre la vitre elle regarde Paname défiler,
Paname qui lui ouvre le passage,
Paname qui exhibe sa beauté, ses différences, ses extravagances, ses opulences et dissimule ses indigences.
Le temps s’étire, s’éternise…

« Ce sera 22€ !! »
Dans sa hâte, les pièces s’éparpillent à ses pieds comme des indulgences sollicitées…
« Bonne journée ! »

Oui ! Ce sera une bonne journée, même si pour ce premier jour La ville est tendue et lui refuse une journée fluide… parce qu’encore dans ses yeux scintille la pluie d’étoiles filantes de ses jours heureux du mois d’aout.

Bonne reprise à tous !

154 réflexions sur “Des étoiles plein les yeux…

  1. Arriver à conserver quelques jours, quelques heures, quelques minutes, ces provisions de bonheur et de quiétude pendant la reprise est un bienfait que tu nous retransmets en intégralité, j’ai regardé un instant les Perseides avec toi, merci !
    Bises

    Aimé par 2 personnes

    • Terriblement touchée par tes mots… Heureuse que la pluie d’étoiles brille également dans tes yeux.
      La photo a été prise ce soir là, et je suis contente qu’ à défaut de mots la capture fut réussie…
      Belle journée, bises

      J'aime

  2. Déjà Bonne rentrée 🙂 de la part de celle qui ne rentre plus surtout dans le métro 😛 😀
    Et hop les mots tournent et virent et c’est une joie de te lire à nouveau 🙂
    « La chaleur qui ne veut pas céder et mène un bras de fer avec l’onde fraiche du soir. » C’est tellement bien imagé 🙂

    Et le Caviar bien sûr 😉 (tu sublimes la sardine dans sa boîte … 😉 )

    Tu rends fluide justement ce qui semble ne pas l’être 🙂 🙂

    Aimé par 2 personnes

  3. Nous bloggers attendons le prochain texte. Cela ne se commande pas. C’est une envie, une transcription d’émotions, ressentiment de peine, de joie, de manque, de trop plein…
    En bref : nous attendons…
    Merci de nous promener.

    Aimé par 1 personne

    • Merci Elis… Je ne dirais pas dommage car j’ai imaginé telle une enfant que c’était l’échelle qui me permettrai d’attraper une de ces merveilleuses étoiles et la garder précieusement comme un trésor… 🙂
      Belle journée

      J'aime

  4. Bonjour Myo, et merci pour tes petits clins d’oeil amusés et pour tes passages chez moi. Je puis enfin me consacrer un peu plus aux blogs et aller lire 🙂
    Quel beau texte, une écriture que je découvre. Un petit bijou de sensorialité et d’ambiance pour ce premier jour de rentrée dans la vie de la capitale. Cela ressemble beaucoup à Bruxelles où j’ai vécu 🙂 J’ai beaucoup aimé dans le taxi, « les pièces s’éparpillent à ses pieds comme des indulgences sollicitées… » 😀 pas mal pour la comparaison, j’ai bien souri. D’ailleurs ton texte est tonique et est un contre-pied contre une certaine morosité 🙂 Merci pour ce bon moment de lecture.
    A bientôt pour une sortie ? 😀
    Amicalement.
    Geneviève

    Aimé par 1 personne

    • Oh Geneviève, merci d’avoir pris le temps d’une ballade ici… Touchée !
      Pour ces pièces qui s’éparpillent la petite histoire c’est que j’ai rencontré cette expression à 3 reprises ( livre ; article historique ; commentaire il y a quelques années), qu’elle m’avait séduite et qu’ici elle devenait une évidence. Je n’en ai donc pas tout le mérite 😉
      La morosité… Ne jamais la laisser s’emparer de notre quotidien !
      Une sortie ? En metro ? 😀
      Au plaisir… Belle soirée à toi.

      Aimé par 1 personne

  5. C’est une rentrée qui aurait pû décourager plein de gens. La nuit étoilée était particulièrement belle cette année, j’en ai profité aussi, mais mes photos n’ont rien donné. La votre est magique comme vos texte. Je vous souhaite une bonne fin de semaine.

    Aimé par 1 personne

  6. Ma reprise c’était hier sans obstacles. Je serais bien resté dans ce ciel, c’est quelque chose que je n’ai jamais observé en vrai. Les vacances ne vous ont pas fait oublier d’écrire 😀 😀
    Très joli moment de lecture et la suite ?

    Aimé par 1 personne

  7. J’aimerai bien regarder les choses avec cet oeil là ! Mais on court tout le temps, le temps de rien 😦 Savoir prendre le temps est déjà un objectif quotidien !
    Votre écriture est si fluide comme j’aimerai voire la vie, même dans les moments « en zone de houle » comme vous dites. Votre écriture laisse penser la belle personne que vous devez être. J’ai lu que vous aviez mené un groupe de parole, puis-je en savoir plus ?
    Merci du partage et excellent week-end à vous.

    J'aime

    • Wooow ! merci c’est touchant…
      Parfois on n’a pas le choix et parfois il faut ne pas se laisser faire par Mr Temps 😀
      Ce matin j’ai fait le choix de courir 8km à 5h30 du mat avant de commencer ma journée… euh je ne ferais pas cela tous les jours mais enlisée dans le rythme de la rentrée, j’avais besoin de rompre cela 😀 Aujourd’hui c’est moi qui ai gagné la partie donc…
      Pour le groupe de parole je vous mail.
      Merci pour l’abonnement et joyeux week-end

      J'aime

  8. Bonsoir MyoPaname, cette année, je n’ai pas eu la chance de voir les étoiles filantes mais je me souviens d’un été couchée dans l’herbe, j’en avais vu, c’est magique. J’aime beaucoup vos mots et je vous souhaite tout de bon pour une belle reprise 🙂
    Très bon et doux week-end

    Aimé par 1 personne

Laisser un p'tit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s