En zone de houle… une intention pour 2016

Fin décembre 2015

Cette saison où la terre s’octroie un temps de recueillement, de méditation, de préparation pour le printemps à venir…
L’air humide et froid du matin qui caresse les rues encore endormies, les arbres vernis de froid, la surface cristalline de l’herbe engourdie par l’onde glaciale.

Elle se réveille à l’aube,
Elle aimerait retrouver cette somnolence matinale du temps d’avant, lovée sous la couette, se laissant envelopper par des rêves de surface pour étirer la douceur de la nuit.

La veille chez ses parents, simplement heureuse de la chaleur de l’instant, de contempler les murs témoins de son enfance. Ce lieu où un cœur est un cœur, une intention une intention, un sourire un sourire…

Aujourd’hui enivrée par cette bolée du petit matin frais, elle se sent l’âme flâneuse d’une touriste…

Elle observe la fuite des nuages, leur vitesse silencieuse.
Le ciel semble s’épaissir, s’amalgamer, pour s’arrêter net devant l’entrée du métro dans lequel elle s’engouffre. Elle en connaît par cœur les méandres, les « chemins de traverse »…
Emportée par le flot dense et désordonné des voyageurs… encore et toujours se croiser, se heurter, se frôler, s’éviter…
Elle a besoin de sentir que la vie y a repris ses droits. Elle a besoin d’y entendre des conversations, des murmures, transpirants l’empathie, l’universalisme, l’humanisme…

A l’arrêt entre deux stations, son métro privé d’électricité « momentanément », se retrouve happé par l’obscurité.
« Veuillez nous excuser pour la gène occasionnée »
A ces mots, figés comme une carte postale, les visages s’illuminent instantanément dans la clarté des Smartphones.

Tous ces écrans déverrouillés mille fois pour vérifier le message, le petit mot, le signe, l’émoticône, le « je ne sais quoi » qui rassure et rappelle que l’on compte, que l’on n’est pas oublié.
Tous ces écrans gardés précieusement, dégainés au moindre tintement.
Toutes ces émotions réduites à des codes, des émoticônes, des petits ronds… ces amitiés qui ne tiennent qu’à une onde, une batterie, un fil.
Toutes ces applications qui détournent de l’autre, et qui font oublier d’observer, de sourire, de partager…

Son téléphone vibre dans sa poche… elle l’ignore.

C’est donc cela être dans l’air du temps ?

Elle imagine un court instant que ces points de lumière sont des bougies comme autant de promesses vacillantes et que le grelot que cet enfant agite depuis le début du voyage est un reste de la magie de Noël, égaré aux portes de 2016.

Elle éternue brillamment, des yeux lui glissent dessus puis retournent à leurs écrans.

Le métro reprend sa route, la libère enfin…

Sur le quai, elle se souvient de ses mots de janvier 2015.
Ils surgissent en formation serrée. En première ligne, comme une intention pour la vie, un seul mot : l’authenticité.
S’engager avec sincérité dans le présent, aller dans le courant et poursuivre son chemin avec le bonheur d’être et de partager.
Ne surtout pas rester sur la surface lisse de la vie, car la vie est un cadeau…

Alors le sourire plein d’espoir, de confiance et de détermination, elle s’en va.

Sur le quai abandonné, un grelot…

2016 est déjà là !

Une Merveilleuse Année à tous…!

222 réflexions sur “En zone de houle… une intention pour 2016

  1. Belle et heureuse année à toi Myo !
    oui …Ne surtout pas rester sur la surface lisse de la vie, car la vie est un cadeau…
    Bises

    PS: tu sais que je n’ai pas et ne veux pas de téléphone portable 😉 je m’en passe très bien ! tous ces gens qui quand ils voyagent passent leur temps plongés dedans au lieu de regarder ceux qui les entourent et de communiquer m’attristent …

    Aimé par 1 personne

    • Douce et Joyeuse Année Juliette…!
      J’ai un phone qui est également mon outil de travail, la limite de l’excès peut si facilement être franchie 😉 Alors décider un jour de baliser les choses et privilégier les vraies relations sans écrans entre… Trouver le juste équilibre !
      Bisoussss

      J'aime

  2. Je t’apporte un panier de fleurs-souhaits pour 2016.
    Que cette année soit remplie de paix mondiale et de santé.

    *•.¸¸.•*´¨`*•.¸¸.•*´¨`*•.¸¸.•★
    *•.¸¸.•★Bonne Année !*•.¸¸.•*´¨`*•.¸¸.•*´¨`*•.¸¸.•★
    •*´¨`*•.¸¸.•★

    Aimé par 1 personne

    • Le plus facile pour se déplacer à Paname c’est toujours le métro… vacance ou travail, et quand on a le temps le bus ou le vélo 🙂
      Tout va si vite… comme le temps qui file.
      Bonne année 2016 Mo !

      J'aime

  3. De retour d’une excursion dans la chaleur familiale et la joie des retrouvailles (nés d’un même nid nos vies s’accomplissent aux quatre bouts de la France), je retrouve les mots de ceux que je ne connais qu’à travers l’écran et comme toujours tes mots sont doux et limpides… C’est vrai qu’il y a ceux que l’on connaît physiquement et que l’on embrasse pour la nouvelle année et ceux à qui l’on n’a même jamais serré une main mais dont les mots touchent au coeur, comme les tiens… Bonne année 2016 à toi !

    Aimé par 1 personne

    • Une journée à 3000km/h des émotions d’inquiétude a n’en plus finir… le palpitant qui a chaviré un instant, pour finalement se terminer en soulagement… alors à cet instant je suis assise au coin du feu et le plaisir de te lire. Merci infiniment…
      Douce soirée

      Aimé par 1 personne

  4. quand j’ai dit à mon kiné qui me pétrissait agréablement le dos que je participais, avec mes modestes moyens, à certains ateliers, que je faisais la connaissance de gens nouveaux, intéressants etc, etc… je l’ai entendu me répondre que les gens se désociabilisaient avec Internet. Moi j’en connais qui se sont ouverts aux autres grâce à ça ! Ils sont sortis de leur solitude et de leur routine. mais il est vrai aussi que l’on se rend vite esclave de ces nouvelles technologies. 2 ordinateurs, 2 iPhones, 1 iPad… 😀 de quoi devenir dingo si on ne prenait pas le large de temps en temps ! Il faut savoir mettre sur vibreur, sur « ne pas déranger » !
    Prenons donc de bonnes résolutions (il ne manquerait plus que l’on en prenne de mauvaises ! 😀 ) et souhaitons-nous une bonne année, chargée d’amitié et de simplicité.

    Aimé par 1 personne

    • Oui il faut simplement trouver le juste équilibre…
      Quoi ? Des résolutions ? Pour faire mieux ? se noyer dans les remords et la culpabilité… « J’aurais dû…! » … « Si j’avais su… »… Zero résolution… juste mon étendard et être pleinement là 🙂
      Joyeuse Année !

      Aimé par 1 personne

  5. Toujours fan de tes récits. Ils sont comme une vague qui innonde de sérénité et de bien être. Je te souhaite l’année la plus heureuse qu’il soit avec ta famille, tes amis et tout ceux qui se placeront sur ton chemin avec ce mot magique : authentique ! Je t’embrasse d’un lieu où tu resterais bouche bée devant la beauté du pays, tu devines si je te dis « perle blanche »? Bisous

    Aimé par 1 personne

  6. Atlanta

    Buckhead offers twelve-dollar sandwiches,
    Parents lunching their children on Saturday:
    Straight from Beemer to deli to Emory to evening
    Wedding to Benz to kids at lunch on Peachtree.

    North Peachtree, where you can’t quite see the smog
    Thanks to trees and art and tacky bars. Southern
    Culture on the skids, but not outside this deli, where
    Leaves tumble with Dr. Brown’s Cream Soda cans.

    All I can think of is you: hamburgers and organic
    Bananas, juices, never soda, and a complete
    Satisfaction. Money doesn’t earn these deli-dippers
    The satisfaction you have. Inner peace even.

    You cook after volunteering, after the kids are
    Down for the night. You go there and back then home
    To ride your bike to work. Teach me how to calm
    Myself won’t you? One point at five points:

    There is no chemistry to teach the zen you have.
    Perfect weather makes yellow leaves stand out.
    Small winds coerce more travel. Sharp shadows
    Waver. One beacon lures me home to paint autumn.

    J'aime

  7. Pourquoi je l’ai raté, ce billet? Je vais vérifier mon abonnement à ton blog!
    Tres beau billet! Cela m’a fait culpabiliser ! Je suis toujours accrochée à mon Tel, encore plus depuis le 13 novembre…
    Bises

    J'aime

  8. Bonjour, j’arrive ici sur les bons conseils de Martine Dardenne (Planète Opalie). Elle m’a dit : « Tu verras, Myriam, c’est une plume ». Elle a raison, comme souvent, et du plus bel oiseau. Bravo pour la tenue de cet endroit où règnent tant d’émotions. Je vais m’offrir un abonnement, avec votre permission… Excellente année de phrases écrites et plus encore si les dieux l’autorisent ! JPT

    Aimé par 1 personne

  9. Laisser un p’tit mot… <== bise
    Bon, il est la même heure à Marseille, que chez toi, 02:45 AM,
    je suis éveillé, fatigué, pas prêt à aller "dormir".
    Alors une bise à mon amie de Paname…

    J'aime

  10. C’est beau, c’est beau…!
    L’émotion encore et toujours dans chacun de vos textes. Comme il a déjà était dit dans les com précédents : une vraie signature ! Une plume vous êtes !
    Et je suis authentiquement sincère 😀

    Aimé par 1 personne

    • C’est vrai que Paris est bien souvent regardé avec le tourbillon, le rythme qui l’accompagne … parfois imposé, il faut apprendre a décrocher pour reprendre sa respiration et savourer l’instant 😀
      Merci de me lire !!

      J'aime

  11. Il est encore temps : bonne année !
    Votre billet m’a poussé à lire les autre. C’est très beau. J’aime aussi ce disent les autres lecteurs et je suis totalement dac : vous êtes une plume. Je partage forcément…! A bientot pour d’autres photos et d’autres récits, n’est ce pas?

    Aimé par 1 personne

  12. Te lire, même avec beaucoup de retard me fais espérer sortir de cette noirceur dans laquelle on à voulu m’enfermer.
    je me bat, le combat est encore rude mais on voit au loin un brin de lumière, rien n’est donc perdu 🙂
    ne pas se laisser happer
    Merci pour tes jolis textes sensés et plein d’espoir
    Bisousssssssssssssssssssssss

    Aimé par 1 personne

Laisser un p'tit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s