8 mars 2016…

Un soleil chétif qui se lève,
Des flaques d’eau saisies par le froid, devenues miroirs,
Des flocons, suspendues en apesanteur, leurs murmures feutrés et ce silence blanc cloué à terre.
Elle observe le ciel laiteux et son escadrille de nuages, comme déposés en équilibre sur les toits des immeubles, prêts à basculer.

L’hiver abuse de son dernier souffle,
L’hiver use de son froid insidieux pour faire impression, pour une sortie magistrale avant la saison nouvelle.
Déjà Dame Nature dévoile les signes d’un printemps précoce : chaque arbre, chaque buisson, chaque brindille semblent sous tension, comme prêts a exploser pour dévoiler un secret précieusement gardé.
L’hiver doit lâcher prise…

Blottie sous le porche, elle attend patiemment que le déluge expire. Elle respire tranquillement l’indifférence de ceux qui passent, comme un calme enveloppant.
Sur le mur, en face, une immense affiche, le visage d’une vieille femme, et ces mots : « 8 mars, un siècle de combats : journée internationale de la femme ».
Il lui semble voir toute la vie de cette femme dans les creux de ses rides… toute l’histoire des femmes. Dans son regard, une infinie tendresse, mêlée d’espoir et de détermination.

Il y a des jours, plus que d’autres, où l’on saisie son histoire, où se révèle ce que nous sommes…
Alors le 8 mars,
Un jour pour dépoussiérer les photos, les batailles de celles qui ont refusé l’injustice ?
Un jour pour rappeler cet héritage, que rien est vain, que le chemin est encore long, mais qu’il ne faut pas abandonner.

Les mots coulent sur elle, comme la pluie ruisselle sur l’affiche pour en mélanger les couleurs, jusqu’a la rendre transparente. Elle s’émiette sous ses yeux, si fragile, si vulnérable…

Elle comprend soudain que si chaque jour devrait être un 8 mars, qu’un seul puisse réveiller les consciences est déjà une victoire.
Alors continuer d’écrire avant que tout s’évanouisse, avant que les fines particules de l’oubli envahissent les essentiels de l’histoire.

Dans une déchirure du ciel, inattendu, un rayon de soleil, comme une lueur d’espoir.

Aujourd’hui, 8 mars 2016, elle se sent vulnérable et résolue.
Aujourd’hui, 8 mars 2016, elle décide de marcher jusqu’à l’engourdissement, jusqu’à l’ivresse. Marcher avec ces femmes ordinaires qui ont fait l’histoire.

A toutes les Femmes du monde entier
A ma Maman
A ma Sœur
A mes Amies

En illustration, Portrait de femme : Street Art de Herakut, artiste à quatre mains (celles de Akut un graffeur, et celles d’Hera, une peintre) 

Publicités

161 réflexions sur “8 mars 2016…

  1. Tes mots sont des rayons qui éclairent ce ciel trop sombre, depuis trop longtemps !

    « Alors continuer d’écrire avant que tout s’évanouisse, avant que les fines particules de l’oubli envahissent les essentiels de l’histoire »

    Merci Myo pour les avoir pensés et partagés 🙂

    Aimé par 2 personnes

      • Il est magnifique ce texte j’aime bien quand tu dit…Un jour pour rappeler cet héritage, que rien est vain, que le chemin est encore long, mais qu’il ne faut pas abandonner.
        Et bon courage à ces femmes qui luttent pour leurs droits et ce parfois au risque de leur vie.
        Bonne soirée
        Avec mes excuses de m’être mal exprimé
        Bisous

        Aimé par 2 personnes

        • Oh no Georges, ne t’excuses pas… les pensées et les mots… 🙂
          J’apprécie que tu partages, que tu lises. Alors un mot me fait réagir, mais c’est sans contrariété. J’ai appris en venant sur ton blog, ta générosité, alors surtout no excuses 🙂
          Je te souhaite une douce soirée.

          Aimé par 1 personne

  2. Un jour un lecteur t’a dit qu’il en avait des frissons ! C’est tellement bien placé : Le printemps naissant, l’affiche qui s’étiole, le regard, la lumière, l’humanité. Génial !

    Aimé par 1 personne

  3. C’est effectivement l’occasion de dresser le bilan des progrès réalisés, d’appeler à des changements et de célébrer les actes de courage et de détermination accomplis par les femmes ordinaires qui ont joué un rôle extraordinaire dans l’histoire ! Vous l’avez dit en toute simplicité, si bien dit. Si belle façon de l’exprimer. Merci

    Aimé par 1 personne

  4. Vous voulez changer la date de la journée de la femme, parceque la date ne vous convient pas, en tous cas, la journée de la femme en maillot de bain, je ne porerais pas plainte. Et pourqoi le 8 mars? Vous avez deja la Saint Valentin, ne fait, il ya 2 journée de la femme par an, et je ne compte pas les anniversiares ni Noel.

    J'aime

    • Hahaaaa … ça s’appelle de la provoc’ ou j’me trompe?
      Pourquoi mettre sous les projecteurs ce qui devrait être des évidences et non des batailles…? Parce que la St Valentin est la journée de la femme?
      Je souris à ce commentaire sans te fusiller du regard 😉
      Bonne soirée

      Aimé par 1 personne

      • Si bien sur que la Saint Valentin c’est la journée de la femme, Qui pique une crise si on l’oublie? Les Hommes??!! Cette date c’est de l’enfumage, qui en parle a part les medias et quelques femmes sur les blogs, c’est marrant, moi j’ai vu pleins de femmes toutes la journée et meme manger avec 2 femmes ce midi, personne n’en a parlé, plutôt que de faire des journée, il faudrait mieux se poser les vrais questions d’où ça vient, et ne me repond c’est la faute des hommes, reponse idiote. Les hommes et les femmes sont différents, c’est une certitude ca se prouve meme scientifiquement.
        Quand on parle d’inegalite de salaire, ca depend dans quel metier, c’est au smic comem tout le monde dans le tourisme quelque soit le diplôme, et depusi quelques années, ce sont des hommes qui font le travail de femme de menage.
        Quand on dit qu’il n’ ya pas assez de femmes dans certains postes, on ne te parle pas de ceux ou elles sont majoritaires, milieu hospitalier, creche, fonction publique, educatio nationale, caissiere de supermarché etc….
        Te faire licencier par une femme plutôt qu’un homme est ce que c’est mieux? c’est le progrès, l’egalité en marche, en quoi avoir une femme directrice ou patron d’une entreprise change la vie des salarié? En quoi Angela Merkel, Margaret Tatcher c’est bien, en quoi Hilary Clinton ferais des choses differntes de son mari ou Obama si elle etais elu presidente ? Faire travailler les femmes jusqu’à 40 ans et plus en les usants tout en leur expliquant qu’on ca congeler ces ovocytes pour qu’un elle aie un gosse in vitro a 45 ans quand elle sera usée c’est le progrès? Ca devient trop sereiux sur un com humoristique mdr. Voulez vous supprimez la petite maison prairie parceque c’est sexiste? Pourtant le fait que Charles Ingalls Fasse le travail penible de la ferme pour que Caroline n’ai pas a les fairent je nevois pas en quoi c’est choquant, et je ne suis pas persuadé qu’il soit ravi de voir Caroline travailler avec luia l’usine a faire le meme travail que lui, meme si c’est le progrès et que ca va l’amener vers la lumiere. J’arrete la on pourras surement en rediscuter et j’aime les femmes je le precise j’en prend soin, je m’en occupe bien, sinon elle s’en va, pour que le femme soit heureuse, il faut qu’elle se sente femme dans le regard de son homme qui l’aime et qui la protege et qui fait les choses penible a sa place on en revient a Charles Ingalls, et pas le regard de son patron ou de ses collègues de travail.

        J'aime

        • La lutte à mener reste celle de la vigilance pour que les droits acquis ne soient pas « détricotés » …
          Dans le monde, il faut favoriser davantage l’accès à l’éducation pour toutes les femmes et les filles afin de valoriser leur émancipation. En France par exemple, pour les femmes élevant seules leurs enfants, entre les bas salaires (28% en moins a poste égale) et les temps partiels, c’est la double peine. Il faut effectivement revaloriser le travail des femmes encore aujourd’hui. Pourquoi est ce si compliqué pour une femme de retrouver son poste après un congé maternité?
          Je suis déçue que tu uses de la p’tite maison dans la prairie, je ne remets pas en question les vrais choix des familles. Mais aujourd’hui au 21e siècle on doit avoir le choix.
          Pour la St Val, encore le cliché … mais peut être, est ce l’homme qui boude en cas d’oubli? Pour moi la st Val c’est comme le 8 mars, c’est tous les jours, mais pas que pour ma pomme 😉
          Ensuite il y a les mutilations, les violences … est ce normal ? Et la liste est a peine entamée…
          Pourquoi un individu doit se battre pour avoir le droit de vote? Est ce juste ?
          Cette journée du 8 mars est l’occasion de faire le point sur ce acquis, sur ce qui s’étiole et ce sur quoi il faut être vigilant.
          On parle d’être humain et pas des moindres ! Alors l’humour j’accepte mais les clichés rétrograde non !!! Alors être femme dans les yeux de l’autre c’est beau mais tout comme l’homme elle doit pouvoir s’épanouir dans tous les domaines : professionnels, politiques, humains, culturels… sans devoir mener une bataille.

          Aimé par 4 personnes

  5. Toutes ces journées ont cela de bon pour faire en sorte de ne pas oublier le chemin parcouru, mais aussi pour envisager ce qui est encore a accomplir. Alors oui cela a du bon, et oui c’est également affligeant d’avoir besoin de ça. J’adore ce texte qui est si justement écrit avec finesse. Tu remémores ce qu’il faut, tu réveilles ce qu’il faut.

    Aimé par 1 personne

  6. « L’hiver doit lâcher prise…
    Blottie sous le porche, elle attend patiemment… »
    Et voilà que je nous imagine, tous lâchant prise enfin, hommes et femmes, pour profiter à fond de l’espace et du temps.
    Beau texte, Myriam. Merci.

    Aimé par 1 personne

      • tu sais Myo je suis très souvent la seule nana à travailler en cuisine avec des gars et je peux dire que les machos se régalent souvent à essayer de me montrer leur virilité, leur pouvoir d’hommes à la noix de coco avec des ordres , des blagues lourdasses, des remontrances …je ne me laisse pas faire mais j’en bave quand même psychologiquement , comme cet hiver ! et si ça se reproduit cet été j’en parlerai à la haute direction avec un coup de fil , non mais hoooooo 😉
        bises

        J'aime

  7. Tes mots….tout en étant si poétiques, sont porteurs d’une belle lucidité..de celle qui va au-delà du cliché pour surtout ne pas perdre de vue ou banaliser tout le chemin parcouru. Tes mots…ils sont aussi vigilances…. car même ce qui est gagné peut se perdre… rien n’est acquis…même si progression il y a.

    Depuis ce matin, on ne parle que de ce 8 mars… mais je n’ai pas lu un seul autre article qui dresse si bien un portrait aussi conforme à la réalité….cette réalité qui ressemble aussi à la réalité québécoise où tout acquis reste encore si fragile.

    Bravo pour cet article. L’homme que je suis salue tes mots bien bas. Le lecteur que je suis apprécie la poésie de ta prose et le regard que tu jettes sur le monde.

    Mes amitiés

    Aimé par 2 personnes

    • Je heureuse que tu sois passée par ici, merci Denise. Je suis heureuse que tu ai aimé ce récit, je t’avoues l’avoir lu 50 fois avant d’appuyer sur le bouton « publier »… parce que Mr Doute est impressionnant 😉
      A très bientôt, bisous

      J'aime

  8. mais pourquoi ne suis-je jamais (je le crois au moins !) chez toi ? Ce que je viens de lire m’a bouleversée, c’est magnifique et je suis de ce fait très étonnée de voir tes multiples visites chez moi qui ne fais qu’écrire des bêtises ! Ce 8 mars est un jour très particulier pour moi, pour la fratrie. Le jour anniversaire de notre soeur Thérèse, celle qui nous a servi de maman et qui est partie l’an dernier, le 9 février. Elle faisait partie de ces femmes courageuses, solides, solidaires. Toute sa vie a été tournée vers les autres ; sa famille d’abord puis les enfants des différents centres qu’elle a « fréquentes » en tant qu’éducatrice puis directrice puis assistante sociale à la fin de sa carrière. Elle aurait aimé ton texte ! Bisous et merci de tes visites.

    Aimé par 1 personne

    • Oh Mariejo, je suis touchée par ce que tu viens de partager à propos de ta soeur… le don de soi, la générosité …
      Pour mes mots… faut pas les mettre sur un piédestal ! 😉
      Chez toi je trouve ta signature à toi avec le pétillant, l’impro, le spontané, le sourire et même le rire… c’est tout simple n’est ce pas 😉
      A très bientôt au détour d’un mot 😉

      Aimé par 1 personne

  9. J’ai fait comme Denise, j’ai lu ce texte 1 fois puis 2 fois puis …!!!!! Votre écriture vibre un peu plus a chaque nouveau texte. Les femmes rendent le monde si beau, elles sont la lumière. Merci de ce partage.

    Aimé par 1 personne

  10. Un régal de lecture chez toi , comme chaque fois que ta plume se penche sur l’écran de nos émotions . L’hiver s’accroche avec l’énergie de celui qui se sait condamné à court terme , les températures négatives de ce matin en sont la preuve , la valse des sittelles sur le balcon une autre . Quant à cette journée du 8 mars je crois que je n’aurais rien à rajouter à ce que tu as écrit « Elle comprend soudain que si chaque jour devrait être un 8 mars, qu’un seul puisse réveiller les consciences est déjà une victoire.
    Alors continuer d’écrire avant que tout s’évanouisse, avant que les fines particules de l’oubli envahissent les essentiels de l’histoire. »
    Merci pour cet excellent billet
    Bon week – end
    Bises

    Aimé par 1 personne

  11. Femmes, je vous vois, dans la joie, dans la souffrance, dans l’amour aussi. Je vous aime pour ce que vous faites de cette civilisation qui agonise, pour la force que vous exercez sur elle pour la rendre vaillante encore. Femmes, vous êtes ce territoire inouï, mystérieux, où chantent encore des poissons qui ont votre visage. Séjourner sur vos terres, nager dans vos eaux, même un peu, nous rend meilleurs et nous éclaire, après chaque nuit de doutes, des lueurs pâles de l’aube. Merci d’être à nos côtés.

    Aimé par 1 personne

  12. Très beau texte en l’honneur des femmes, une envie d’écouter la mélodie où se couchent les mots suivants :
    Femmes…Je vous aime
    Femmes…Je vous aime
    Vous êtes ma mère, je vous ressemble
    Et tout ensemble mon enfant
    Mon impatience
    Et ma souffrance…
    Femmes…Je vous aime
    Femmes…Je vous aime
    Si parfois ces mots se déchirent
    C’est que je n’ose pas vous dire
    Je vous désire
    Ou même pire
    O…Femmes…

    Vous reconnaissez ?
    Le portrait est touchant, comme vos mots.

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup,
      Ouiii il s’agit d’une très belle chanson interprétée par Julien Clerc, écrite par Jean-Loup Dabadie. L’histoire de cette chanson est surprenante quand on en connait le succès encore aujourd’hui… puisqu’elle a failli ne jamais voire le jour.
      Au plaisir…

      J'aime

  13. Ta photo me donne toujours autant le sourire et ton texte est FEMME. Il est tellement dommage que certains hommes, toujours les mêmes et les pires, continuent à faire de la politique et de l’économie. A quand un monde avec ton regard… votre regard… Je suis triste et… impuissant de voir que ce sont toujours les serial… quelque chose, plein de rôles, qui continuent à tout saccager, torturer, tuer, détruire, rire ensuite, et ils n’ont pas de prénoms féminins!!! Votre ventre, votre cœur, votre AMOUR de l’autre et de la vie n’est encore pas compris par cet HOMME qu’on disait plus évolué, JUSTE, DROIT, et INTÈGRE…
    J’en suis malade, même l’exception est si rare, c’est NOUS qui cassons tout, toujours…
    Continue à écrire…
    Reste toi-même, vous êtes les seules à ne pas mentir… d’ordinaire, lol!!!

    Aimé par 1 personne

  14. Vous m’avez mis les poils 😉
    Cette capacité a faire tanguer entre les sensations apportées par la saison, la température, la lumière et les émotions pures.
    Je vous souhaite un agréable week-end.

    Aimé par 1 personne

  15. Merci pour ces récits pleins d’humanité, à l’heure où tout part…!!!! Merci également pour vos précieux conseils que vous m’avez apporté lors de notre échange. Je fais suivre votre blog avec plaisir.

    Aimé par 1 personne

Laisser un p'tit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s