Des étoiles plein les yeux…

Aout 2015,
Des journées limpides et langoureuses, glissant les unes dans les autres, sans fausses notes,
Le soleil qui décline et ses astres nonchalamment absorbés par l’obscurité,
La chaleur qui ne veut pas céder et mène un bras de fer avec l’onde fraiche du soir.

Allongée dans l’herbe, les yeux rivés vers le ciel, elle observe les vagues de nuages qui tourmentent l’immensité jusqu’à la faire chavirer.
Puis tel le rideau d’une scène, s’éclipsent humblement pour laisser le premier rôle aux myriades de Perséides…

Elle voudrait des mots saupoudrés d’émotion, des mots dont chaque phrase aurait conscience de la magie éphémère qui l’enivre.
Le souffle coupé, elle écarquille les yeux pour ne rien perdre de ce cadeau du ciel, et garder précieusement en mémoire cet instant privé de traduction… de mots.

Septembre 2015,
6h30, le réveil sonne.
Elle ne sait si elle est encore dans un rêve ou dans la journée qui commence…

Se ressaisit, c’est la rentrée … !!!

Sous la douche elle retrouve instantanément les sensations de ces douces vacances sans autres préoccupations que de faire sécher serviettes et maillots de bain, cueillir les tomates et les haricots du jardin, empiler des boules de glace sur un cornet pour ses enfants et petits cousins, ou choisir la robe et les sandales qu’elle portera…

Un ciel liquide,
L’air saturé de ce matin d’affluence,

Quai ligne 12.
La voilà accueillie par un caviar humain baignant dans une ambiance fébrile et maussade en raison d’un malaise voyageur annoncé.
Les minutes s’écoulent imperturbables pour étirer un peu plus le retard inévitable.

Un rugissement libéré par l’obscurité annonce l’arrivée du métro.
Le flot de ceux qui sortent et l’impatience des autres qui se bousculent…
Elle respire profondément pour ne pas laisser la tension ambiante la déséquilibrer.

« Laissez descendre s’il vous plait !! »
Alors s’écarter sans perdre de vue l’entrée ou attendre l’improbable suivant ?

Agglutinés dans le wagon, elle observe tous ces voyageurs ne formant plus qu’un, blottis dans un halo de résignation, le regard porté vers les vitres.
« Ouvrez les fenêtres s’il vous plait !! »

Les portes claquent.
Elle reste sur le quai.
Le métro s’enfuit lourdement,
Elle reste là, son regard accroché aux rails qui s’évanouissent dans la pénombre.
Une voix annonçant la reprise du trafic dans 40 minutes, la secoue et la propulse dans la réalité.

Demi tour,
Elle attrape un taxi,
Le front contre la vitre elle regarde Paname défiler,
Paname qui lui ouvre le passage,
Paname qui exhibe sa beauté, ses différences, ses extravagances, ses opulences et dissimule ses indigences.
Le temps s’étire, s’éternise…

« Ce sera 22€ !! »
Dans sa hâte, les pièces s’éparpillent à ses pieds comme des indulgences sollicitées…
« Bonne journée ! »

Oui ! Ce sera une bonne journée, même si pour ce premier jour La ville est tendue et lui refuse une journée fluide… parce qu’encore dans ses yeux scintille la pluie d’étoiles filantes de ses jours heureux du mois d’aout.

Bonne reprise à tous !

Publicités

154 réflexions sur “Des étoiles plein les yeux…

  1. Bonjour MyoPaname,

    J’étais persuadée d’avoir laissé un petit commentaire au bas de ce beau texte, lors de mon passage précédent. Peut-être s’était-il perdu alors dans les indésirables. Quoi qu’il en soit, j’en profite pour te faire un petit coucou et te souhaiter un très bon week-end.

    Yveline.

    Aimé par 2 people

  2. I want to thank you for being such a wonderful part of my blog. I used to have a translate button but wordpress has been difficult lately. I’m not able to read the words well here, but I am following you because I really want to read and enjoy your work. I’m working on the translation portion. Thanks again.

    Aimé par 1 personne

  3. Comment faites-vous pour supporter de façon si poétique ces matins dans le métro ?
    Lorsque je m’y suis retrouvée, en novembre, une telle « rogne » m’a envahie de voir l’humanité réduite à des robots marchant au pas. Dans ce vacarme de bruit de bottes rythmées.
    J’aime le calme, même relatif, de ma petite ville.

    Aimé par 1 personne

    • Le métro fait parti de notre quotidien, la ville impose bien souvent sa cadence, et chacun suit sa propre trajectoire… je n’ai pas le même oeil que vous 😉 Je vois chaque vie individuellement qui se croisent pour rien ou pour faire émerger une étincelle : une rencontre éphémère ou pas. Je vois un concentré d’humanité qui s’apprend ou s’ignore. Et j’irais même jusqu’à dire que dans ce tumulte subsiste quelque chose qui relève de l’intime. (d’où mes récits de rencontre éphémère) C’est cet oeil là qui rend ce quotidien meilleur… mais pas forcément plus facile.
      Merci d’être venue me lire.
      Belle journée

      Aimé par 3 people

  4. Bonjour MyoPaname, il me semblait avoir laissé un petit mots, il y a quelque temps mais ce n’est pas grave.
    Je reviens et je me suis promenée parmi vos magnifiques photos. Elles sont douces, fines et délicates. Quelle merveille 🙂
    Merci de tous vos gentils mots chez moi ♥
    Douce soirée

    Aimé par 2 people

Laisser un p'tit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s