Vendredi 13…

Vendredi 13 novembre 2015,
Le froid qui s’immisce insidieusement, la buée qui trouble les vitres, le reste des rayons du couchant avalé par l’obscurité.

Assise, le front collé à la fenêtre, elle laisse son regard errer et capter un détail…
La fenêtre lui offre une large vue sur Paname et la ville toute entière semble entrer dans la pièce…
Au loin le tumulte des klaxons et des sirènes qui se déversent dans les rues.

En un instant son téléphone lui délivre des messages de famille, amis… de Paname, Madinina, Toronto, BelaCrkva, Mexico, San Francisco : « Are you safe ? » « Jesi li dobro ? ». Elle vérifie que ces proches le sont aussi…

Quelque chose de l’équilibre a vacillé, telle une onde de choc… Paname pleure.

Le temps s’est ramassé sur lui même, léger hier, lourd et suffoquant l’instant d’après.
Le chagrin l’oppresse, il veut se ménager une place, qu’elle le prenne dans ses bras.

Des barbares se sont attaqués à l’Humanité !
Des barbares assassinent et terrorisent au nom d’une religion dont ils se réclament en en violant l’esprit !

La violence de cette nuit, c’est les cris, les tirs, le sang… puis le silence et tout cela pour recouvrir les blessures.

Alors céder à la peur ? Si imprévisible, soudaine, comme à un carrefour lorsqu’on traverse une rue…
Alors céder à la colère ? Celle-là même qui cause tant de ravages…
Ne pas se laisser engloutir…
Confusion des émotions…

Petit matin du 14 novembre 2015,
Elle sort,
Elle essuie furtivement les larmes qui ont dévalées ses joues,
Frotte entre ses doigts un brun d’herbe de son jardin, en respire l’odeur et fait le vœux que ce parfum pénètre sous sa peau et efface cette douleur.

Elle marche dans les rues de Paname où toute cette tristesse colle sur les murs.
Et si le chagrin ne se dilue pas dans l’eau, ni dans l’air, elle sent ce vent puissant de solidarité de toute part.

En pleurs, en deuil, citoyens du monde… et DEBOUT !


Des mots pour s’y abriter

Publicités

197 réflexions sur “Vendredi 13…

  1. Bonsoir Myo,
    Un texte magnifique qui prend à la gorge, de tristesse.
    J’ai aussi pensé aux proches de la famille de mon mari là-bas à Paris. Elles sont saines et sauves. Elles sont jeunes.
    Paris pleure, ajoute à ses larmes, celles que reçoit la Seine qui coule à ses pieds de fer bien ancré dans la terre.
    Bisous
    Geneviève

    Aimé par 1 personne

  2. Un texte fort, puissant qui est chargé d’émotions et de sentiments qui s’entremêlent. des sentiments confus plus ou moins étouffés par le chagrin et la sensation de peur maîtrisée.
    Malgré cela, on devine entre ces lignes et à côté des mots, cette volonté de faire face, de se battre, de résister face à des fous sanguinaires sans foi.
    Certes le chagrin est omniprésent dans ce texte, on sent Paris attaquée, blessée, assassinée, on ressent ce Paris un moment désarmé devant tant d’horreur mais le final se veut plein d’espoir. Oui la peur et le chagrin sont présent mais l’espoir prend le dessus, la volonté de ne pas céder prend le relais mais, même si une chape de tristesse flotte sur Paname, les bons côtés de l’Humanité prennent le dessus : solidarité, entraide et compassion.
    Un beau texte qui aurait très bien pu être écrit par un journaliste au lendemain de ces jours funestes.

    J'aime

    • Tout est dit… et me voilà sans voix, avec la petite boule d’émotion au fond de la gorge et les joues qui virent au rouge.
      Lorsque j’ai écrit mon émotion n’a pas cessée d’osciller entre fragilité, résistance, force pour se casser et finalement ne plus être ébranlée parce que l’espoir de tous est mien.
      Alors un immense MERCI pour ces mots là qui m’encouragent d’écrire encore… j’espère. c’était woooow de vous lire 😉

      Aimé par 1 personne

      • Mais si tu vas te remettre à écrire. gâcher un si joli talent et laisser de côté un tel brin de plume serait un crime pour les amoureux de la langue française.
        Tu écris que « c’était wooow de me lire » ? Sans doute est-ce parce que nous aimons les mots, les phrases bien tournées et que nous écrivons avec le coeur, que notre encre n’est faite que de sensation et d’émotions.
        Alors Myo, remets-toi vite à l’écriture pour le plaisir de tous y compris le tien. Yann

        Aimé par 1 personne

  3. Je rejoins Trigwen à tout point de vue. Votre récit est si justement posé sans fioriture, sans lourdeur, plein de toute l’humanité qu’on veut nous voler ! Merci pour ce partage.

    J'aime

    • Nous la voler ? Noooo… Chacun de nous contient l’humanité… 😉
      Elle s’incarne de manière unique en nous…. il faut juste comprendre que pour qu’elle se réalise et s’épanouisse, nous avons besoin les uns des autres 😀
      Merci pour ce com… touchée

      J'aime

  4. Je découvre votre blog avec plaisir. Une écriture pleine d’humanité, des photos délicates et magiques ( joli performance vu l’appareil que vous utilisez qui n’est pas le mieux adapté )
    Agréable fin de week-end

    J'aime

  5. Bonjour MyoPaname, je vous souhaite une agréable fin d’année et plein de beaux récits et photos à venir. Comme je suis le chevalier des compteurs de like 😉 je dirais en résumé sur cette année 2015 que celui intitulé « des étoiles plein les yeux » est celui qui a le plus ému, puisque 166 blogueurs vous ont liké, sans compté les commentaires, très largement suivi par ce dernier qui marque 2015 ! J’ai une préférence pour celui de l’homme du métro 😀
    Tout cela pour dire que surtout ne vous arrêtez pas ! Vous touchez avec vos mots !

    Aimé par 1 personne

  6. Passe une belle fin d’année …

    ★ ︽\°☆* ~\°☆* * <*★﹨︽★︽\°︽★︽\°☆**
    **Paix **~<☆ Santé ★ *★Amour ★ Amitié★**
    \°☆* *^★ Bonheur ★ **★ Joie﹨︽★︽\°☆\°☆*
    ︽★︽\°☆* ★ ★*~Bonne Année * ★ ★﹨★*★

    J'aime

  7. Bonjour chère MyoPaname, je viens vous souhaiter de tout coeur un doux réveillon et une très belle nouvelle année 2016 avec vos proches. Que cette année 2016 vous apporte bonheur joie et santé, c’est mon voeux le plus cher.
    Merci de vos gentils passages chez moi, j’apprécie beaucoup 🙂
    Mes amitiés ♥

    J'aime

Laisser un p'tit mot...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s